• Les Otages de l'Imâm

    Les Otages de l'Imâm

    parution : 29 Octobre 2015 - entrée pnb : 8 Octobre 2015
    14.86 € 30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 prêts simultanés
    Télécharger

    Librairie ePagine vous conseille

    Des otages chez un imâm, c’est-à-dire un chef religieux musulman exerçant l’autorité suprême dans tous les domaines. Parmi ces otages, une bonne petite Française de Paris, avec ses crises de panache et de cocoricos, ses élans de générosité et de tendresse, sa curiosité insatiable vis-à-vis de ses compagnons et de ses geôliers. Est-ce de la science-fiction ? Non, c’est une réalité historique datant du milieu du siècle précédent. Où donc ? Dans des régions appartenant au domaine de la civilisation iranienne. L’imâm est dépeint d’une manière lucide et sans passion. Avec un écho des refrains bien connus de la Révolution française. Ce récit, un Journal rigoureusement exact, a été laissé tel quel, dans l’optique d’un document d’Histoire. Il donne à réfléchir sur ce qui peut se passer, quand les intérêts politiques des Grandes Puissances utilisent des hommes et des femmes comme des pions insensibles sur un échiquier mondial. Un impérialisme est là, qui veut vaincre. Des populations y résistent. Pourtant, il s’agit de part et d’autre de la volonté farouche de soutenir un progrès technique qui ne peut qu’améliorer le sort des hommes, et de revivifier un idéal religieux qui remet la créature sur la voie d’épanouissement voulue par son Créateur. Ce Journal est donc un document qui dépasse les mots de tous les jours qui ont servi à le rédiger. Les conditions géographiques, économiques, doivent tôt ou tard provoquer les mêmes événements, en suivant la même pente. Est-ce inéluctable ? Non, nous assure la petite Parisienne, car c’est l’amour qui doit primer. A-t-elle raison ? Au lecteur d’en juger... Voilà ce que nous suggère la trame de ce Journal, marqué en un dessin indélébile par les larmes et les souffrances d’otages qui n’y peuvent pas changer grand-chose. Cependant, l’amour et la fraternité entre les hommes sont capables de miracles inattendus.   Suresnes, le 25 avril 1980. René R. KHAWAM

empty